Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > 1/4 finaliste Criterium Cavalier.

1/4 finaliste Criterium Cavalier.

dimanche 19 mai 2013, par Krusti

je dédie ce 1/4 de finale à mes ami(e)s Agnès, Fabien, Christophe, Rachid et Alexander. Ils comprendront.

Clin d’oeil également à oliv76.
P’tain quelle déconvenue. Alors que l’équipe, le Parisien (94), les Dernières Nouvelles d’Alsace, la Nouvelle République du centre-ouest, France-football, bref lors même que toute la presse nous donnait favori, un point de règlement donnant victoire en cas de match nul au vainqueur du premier échiquier nous éjecte de la compétition celle-ci à peine entamée.

Trop dur.

Mais la loi est la loi, le règlement le règlement, les statuts les statuts et il faut respecter consciencieusement l’ensemble de ces règles communes sinon comment se regarder dans un miroir ?
En se rasant ? Ou pas ?

J’me comprends.

Tout démarrait pourtant bien. Didot étant à la fois le nom du gymnase et également une station du Tramway T3.

Go.


Sur base nous avons des voisins et il semble que la section loisir s’active...


Tout d’un coup l’évènement prend forme...

Un dernier regard permettant de mesurer l’écart entre l’esthétique de certaines activités et le lustre (ou l’absence de lustre quoi qu’avec G-Star...)... de la notre.

Bon il se trouve que je crois beaucoup aux symboles... Du coup j’ai pris peur en m’apercevant d’un loupé formel quand aux chevalets (véridique et garantie sans trucage).
Le nom de notre team était, sous un angle, retourné.
Nous passions d’un éventuel 999 au 666. D’entrée de jeu les choses tournaient mal.



Dés lé début, si j’ai bonne mémoire, ça se tend sur nos échiquiers.
Au 4 j’ai l’impression que nous avons un pion de moins sans qu’il soit question de gambit ou de sacrifice volontaire. A vérifier. Mais notre premier buteur se montrera efficace et rapidement en plus.

Au 3 Charly rame avec également un pion de moins puis rapidement une qualité de moins. Là aussi à vérifier, là aussi un but coté Maisons-Alfort.
Maintenant il nous suffit d’une nulle sur l’un des autres échiquiers. Elle n’arrivera jamais.
Je perds dans une situatin qui s’est détériorée à partir du 8° coup alors que je commets dans une position identique à la 6° Ronde d’Issy, pratiquement la même bévue.
Incroyable.
Au 2° échiquier nous perdons également, dans une finale Tour + pions. La règle de départage (résultat du premier échiquier) nous renvoie dans les limbes.
Le résultat est un compromis d’intériorisation (+ ou -) entre les 2 clichés ci-dessous.


Il est temps maintenant, pour le staff, de prendre un certain nombre de décisions.
Ci-dessous nos fossoyeurs.


Retour sur un Gambit bien entamé qui tourne mal.

Ci-dessus je suis le 11 mai face à Michel B (1992) ronde 6 à Issy les moulineaux et hier face à Sliman B (1740).
Hier je joue le foireux Fd3 qui permet aux noirs de revenir dans le match malgré leur position délicate. J’avais joué Fc4 tout aussi imprécis à Issy.
8.Fb5+ est un coup qui permet aux blanc de conserver une très forte initiative (ensuite 9. O-O et 10. Ce5 peuvent faire peur.)
A croire que je n’ai pas encore eu le temps de fixer ces éléments positionnels dans mon cerveau soumis à de fortes contraintes intellectuelles .
A désespérer (??)
Bravo à nos valeureux adversaires mais sachez que...



Saint Germain Laval
Vous allez nous payer ça
On sais pas bien quand.

A bientôt ici ou ailleurs.

2 Messages

  • 1/4 finaliste Criterium Cavalier. 22 mai 2013 10:59, par Dany S.

    En effet, le positionnement des pièces sur le BDG qui engage un voire deux pions est primordial. Parfois des « petits » coups anodins font tout basculer ; par exemple Dd1 en e1 (avec visées sur le roi via Dg3 ou Dh4) ; ou encore Tf1 en f2, avec ensuite Tae1 menaçant à terme Ce5 ou Cg5 (avec 3 ou 4 ! pièces sur f7 ou avec aussi la menace Txf6 gxf6 Txf6 t g7 et h7 sont sans défense quant à l’attaque de mat).

    « Du premier coup jusqu’au mat » revendiquait Diemer en personne ; c’est le choix de jouer pour l’attaque de mat mais cela veut dire aussi positionner ses pièces au début dans le sens de la cloture du réseau de mat à la fin. Entre les deux il y a le milieu de jeu (et on évitera les finales)... Plutôt que l’apprentissage « par coeur » des coups de l’ouverture le gambiteur développera son sens du jeu tactique en milieu de jeu dans l’objectif de créer le réseau de mat.
    Dans ce sens je préconise l’entrainement à partir des « Faites-vous la main » d’Europe-Echecs, exercices tactiques basés sur les sacrifices, coups-clefs achevant l’attaque. Cela permet à moyen terme de savoir comment attaquer contre par exemple un fianchetto f7 - g6 - h7 (je prends sur h7 ; je contourne par Fh6 ; je prends sur f7 ; je pousse h4-h5 ? ; je pousse f4-f5 ?) ou encore une structure e6 - f7 - g7 - h7 (je prends sur h7 ? ; je prends sur f7 ? ; je sacrifie un cavalier sur e6 ?).

    Maîtriser les sacrifices de pièces ouvrant sur des attaques décisives, c’est s’ouvrir la voie vers les 2020 en 2020 pour sûr. :o)) On ne négligera pas non plus des ouvertures moins risquées qui permettent d’explorer d’autres aspects du jeu considérés plus positionnels et le plaisir de jouer des finales jusqu’au bout !

    repondre message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
17