Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > 3 Gambits et la chance tourne.

3 Gambits et la chance tourne.

lundi 3 octobre 2011, par Krusti

C’est au Tournoi Open du Perreux sur Marne que le goût de la compétition me revient. Podium de justesse mais podium quand même comme vous l’allez voir. :-)
Remercions au passage Martine Robert la sympathique et très prévenante organisatrice ainsi que ses 2 très efficaces arbitres.

Les 5 parties au format ChessBase par ici....



Ronde 1.

Gain avec les blancs (Gambit du Roi) contre un tout-jeune dangereux et - forcément - sous-classé. Pas fâché il passera le reste de son temps à faire de la trottinette entre les rondes.

Voila ce qui arrive quand les choses tournent bien pour les blancs.

Je viens de jouer Cf6 et les noirs réagissant par Tf8 scelleront définitivement leur sort.


Ronde 2.

Défaite avec les blancs (Gambit Blackmar-Diemer) contre un sympathique prétendant qui se retrouve pourtant bien mal de voir sa caro kann exploser en plein vol.


Défaite incroyable je me voyais archi-gagnant, je pensais déjà dédier symboliquement cette partie à Eric Jego ! (véridique).
Grâce à cette magnifique victoire je m’voyais déjà...
Bref je rédigeais mentalement une série d’articles bien sentis mettant le feu sur le forum France-échecs,
je me voyais accepter une offre de libé dans la rubrique portrait,
je me voyais refuser momentanément une interview à Robert Fontaine pour cause d’agenda trop chargé,
j’expliquais à Garry qu’il pouvait compter sur mon soutien,
je confiais à Magnus qu’on était vraiment des gens vernis,
bref je rêvais un max et c’était bien ....

Faut dire que c’est de l’avance de développement ci-dessous pas vrai ?


Maintenant d5 me permettait de poursuivre l’offensive mais avec Ce2 je permets aux noirs de revenir dans le match et me désunis !


Ronde 3.

Gain avec les noirs (Complexe est-indien ?) contre un NC qui pointe avec 2/2 à ce stade. DANGER ! Bon il joue un peu vite il termine avec 50’ à la pendule mais son roi est couché. Un cyber-blitzman trés agréable.

Je suis super-content de cette partie. Ci-dessous je me souviens de l’adage (imaginaire ?) « souvent les coups les + efficaces sont les plus simples ».
Df6 et les blancs sont mals... jusqu’à la défaite. Résultat du samedi 2/3


Ronde 4.

Gain avec les noirs (Complexe est-indien encore ?) contre un 1480 tenace. Si tenace qu’il battra à la dernière ronde mon bourreau de la deuxième, me permettant ainsi de terminer seul 3e. Pour l’heure il bataillera 150 minutes avant d’abandonner

Je suis heureux de ce match. C’est pas Botvinnik qui disait « on joue toujours f5 trop tôt » ?
Mais là honnêtement je crois qu’il était temps.


Ronde 5.

Nulle avec les blancs (Gambit Sicilien) contre un NC invaincu et craint de tous. Je joue sur le premier échiquier c’est vachement émouvant en fait. Du coup je pars pour un gambit du Roi si e5, un GBD si c6 ou d5 ou bien... un gambit sicilien si c5.
C’est ce qui arrive. La tête des noirs sur 1.... b4 !!!

Avec tb1 je crois que je loupe le coche alors que Dc3 maintenait une belle pression

Je viens de jouer Ta4 et mon adversaire me propose la nulle que j’accepte


Pour clôturer le tournoi et me voir sur le podium, avec 3,5/5 il semble nécessaire de voir la roue de la fortune tourner à bonne cadence.
Santa Caïssa devra remplir 2 conditions.
La première c’est qu’à l’échiquier numéro 2 il n’y ait pas de nulle et que sur l’échiquier numéro 3 mon bourreau du samedi perde.

She DID !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2 Messages

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
69