Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > A Livry-Gargan tu joueras comme un gland.

A Livry-Gargan tu joueras comme un gland.

lundi 30 janvier 2012, par Krusti

Notre belle équipe de critérium, privée in extremis de sa capitaine et par conséquent de son aura bénéfique, chutera lourdement face à une sympathique adversité. Congue.

Impossible de passer à coté hier soir. Il était partout, sur toutes les ondes, obdédant, inquiétant, en même temps si dérisoire.
Libé ce matin en fait d’ailleurs ses choux gras.


Il est maintenant connu de tous je veux bien sur parler de ce résultat hors du commun qui renvoit la dream team de l’Est à la 2° place du classement :
Livry-Gargan 3- Canal (habituel [1]) St martin 1

Comment expliquer un truc pareil ?
Comment à titre personnel je me suis retrouvé à signer la feuille de match d’un tel massacre ?
Commençons par le commencement. Tout allait bien sur le quai de la voie 43 de la gare du Nord. Nous attendions Rachid depuis maintenant 3/4 d’heure mais le moral était au beau fixe. Alexander tentait d’envoyer une paire de touristes moscovites vers l’état du Luxembourg alors même qu’elles ne cherchaient que la station du même nom... Véridique !
Si vous ne me croyez pas demandez à Christophe L. présent au moment des faits. Incroyable, trop classe l’Alexander !
Il se révèlera un parfait partenaire en nous offrant à tous un berlingo de jus d’orange et en faisant de même en direction de la seule femme de l’équipe adverse !
Respect.
J’aurais d’ailleurs été bien inspiré de le boire.

Bref Rachid arrive et nous voila tous dans la bonne voiture du bon train pour la bonne destination : Sevran-Livry.

Nous arrivons au manoir situé Rond-point des bosquets.

Au premier étage la salle est spacieuse, les échiquiers et les pièces sont en bois, les pendules mécaniques.


Echiquier 4 Christophe aprés un début égal et un milieu de jeu a priori satisfaisant s’écroule. Rapidement je gaffe de mon coté et sais que je n’amènerai pas le point entier, probablement pas de point du tout à l’équipe.
Je jette un oeil sur la position d’Alexander, elle est déséspérée, un oeil sur celle de Rachid (notre héros du jour), elle est imperdable.

Au fond tout cela semble s’être passé trés vite et à 17h30 nous nous retrouvons rue émile Zola dans le froid glacial qui caractérise le climat continental de l’Est de l’Europe.
Rachid évoque son probable transfert vers un club plus huppé, Alexander commande sur priceminister via son smartphone le livre “La géographie pour les nuls”, Christophe éclate en sanglots en priant Dieu qu’il rende le monde paisible et moi je reste assis, les poumons dans la sciure, à filer mes temps morts à la mélancolie... Euhhhh non je m’égare là !!!

Ma tentative de partie.

Je joue Didier (1646 F).
Sait-il le bougre qu’il va mettre un terme à une série enivrante de 15 matchs sans défaite ? [2]
C’est dég c’est tout.
Nous nous connaissons et sa supériorité sur le papier ne correspond pas au solde de nos 3 rencontres. J’ai nettement l’avantage avec+2 =1 -0. Il le sait et m’attend au tournant.
Pour autant je ne me sentais pas du tout en position de confiance. Curieux ou prémonitoire ?
Je sais ce qu’il joue avec les blancs à savoir L’anglaise que Fritz appelle la sicilienne inversée. C’est ainsi que sans trop de stress nous nous retrouvons dans une position bien égale.
Il va ensuite se produire un truc de cinglé.
S’il m’est déjà arrivé une fois de vouloir venir mater en déplaçant ma dame de f8 en b3 je n’ai pas encore eu à souffrir de la croyance stupide qu’un fou (Le Fc8 à la base), dés lors qu’il quitte la case g2 pour prendre la Tour f1 se tranformait comme tous ses petits frères les pions en dame, pour imposer un échec au roi blanc placé en g1.
A suivre donc ci-dessous dxe5 et l’horrible Fxg2...



A ma décharge je suis en train de lire un ouvrage qui sans doute a momentannément bouleversé ma conception rigoureuse des echecs.
Il s’agit d’un opus totalement apocryphe et par conséquent méconnu sur le célèbre Drouais François-André Danican Philidor intitulé.
« La vraie double-vie de Philidor Duncan ».
On y apprend que Philidor était totalement bilingue français-Anglais, pis même il pensait Anglais et traduisait seulement ensuite en Français.
L’auteur de cette biographie reconnait toutefois l’existence d’une rumeur tenace de l’époque laissant supposer qu’aprés avoir fait anglais première langue au collège il aurait bifurqué en section apprentisage abandonnant une langue dont il n’aurait finalement retenu que quelques vagues expressions.
Parallèlement n’oublions pas qu’en 1792 il s’exile en Angleterre et mourra finalement à Londres.
Toujours est-il qu’il entretenait un rapport singulier avec les fous et les pions.
L’ouvrage est trés agréable, bien documenté, le style est vif et permet de découvrir le sel de l’homme à savoir : Sa correspondance.

Un exemple ?
Voila un extrait représentatif d’un courrier qu’il envoie à Kermur Sire de Legal (celui qui laissera son nom au fameux mat éponyme).

« Hello fucking-bastard Kermur, i am happy ton annonce you that my book : “My pawns are more beautiful than your bollocks” (publisher “Fucking all the Bischops”) is going to become a fucking best-seller. »

Philidor traduira lui même pour ses contemporains de la Régence en :

« Bonjour très cher Monsieur Kermur, j’ai l’honneur et l’avantage de vous informer que mon modeste ouvrage “Les pions sont l’âme des échecs” (aux éditions “Les presses du Vatican”) connait un bien agréable succés de librairie. »

Philidor, à l’image d’un Fischer qui plus tard révolutionnera la pendule, aurait introduit pour le mouvement des fous une possible évolution dans le sens que j’évoquais en début de billet.
C’est la maladie (mais surtout l’alcool) qui l’aurait empêché de mener ce projet de réforme à bien... Aucun doute maintenant que cette lecture a véritablement et tragiquement modifié mon regard sur cette pièce mineure.
Z’êtes convaincu non ?
Sinon c’est peut-être que je suis rien qu’une patate.

A bientôt ici ou ailleurs.


Notes

[1Oui le canal st Martin Echecs c’est un peu comme le FLNC de la grande époque. FLNC canal historique FLNC canal habituel FLNC branche armée... Pour paraphraser Léo (dans son excellent article d’Aout 2005 in Libé je crois ) il faut juste faire gaffe à ne pas ressasser et à ne pas se retrouver dans l’impasse. ;-)

[2Celle qui faisait d’Erik un compagnon émerveillé, respectueux, craintif et tout et tout ? Que maintenant il va me pourir sans compter ?

8 Messages

  • A Livry-Gargan tu joueras comme un gland. 30 janvier 2012 17:42, par Canal historique

    Cette défaite pour ne pas dire humiliation (enfin si disons le !) me rappelle les heures les plus sombres de l’histoire du Canal. Une période que l’on espérait derrière nous à tout jamais.
    Monter si haut pour descendre si bas M. Krusti, vous venez de décevoir un fervent supporter...

    repondre message

    • A Livry-Gargan tu joueras comme un gland. 30 janvier 2012 20:05, par Krusti

      « il va me pourir sans compter ? » je ne croyais donc pas si bien dire... :-/

      repondre message

    • Marc LAISSEY-LACHELEGLAN 31 janvier 2012 08:36, par Marc LAISSEY-LACHELEGLAN

      Deuxième c’est presque premier... de toute manière il y a lard et la meunière. Et je pense qu’il vous manquait la deuxième. Joli vu du canal nocturne, ce qui me fait penser que vous êtes sortis plus tard qu’indiqué sur le billet !?

      repondre message

      • Marc LAISSEY-LACHELEGLAN 31 janvier 2012 10:17, par Krusti

        Bien vu, c’est en effet la thèse : Sans meunière la vié échiquéenne est une erreur.
        Sinon il faut une demi-heure pour rejoindre la gare (et donc le canal) en marchant tranquillement au départ du manoir.
        Vu qu’en ce moment la nuit tombe vite, que nous sommes à l’Est (plus prés de Paris que de Varsovie faut pas déc’ non plus ) et que mon appareil photo de poche n’est pas grand luxe je maintien à 1/2 heure prés les horaires annoncés. :-)

        repondre message

  • A Livry-Gargan tu joueras comme un gland. 30 janvier 2012 23:17, par Nono

    A Livry-Gargan tu joueras comme un gland

    A Montreuil tu auras le mauvais œil ?

    Les compteurs sont à zéro, on peut donc faire un concour de non défaite maintenant, parce que à part capablanca je ne voyais personne pour rivaliser avec toi :)

    En tout cas, question reportage et photo rigolo-montage t’es toujours sur un sans faute !

    Bravo,

    Nono

    repondre message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
150