Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > A l’assaut du sympathique Perreux Nat IV.

A l’assaut du sympathique Perreux Nat IV.

lundi 12 décembre 2011, par Krusti

Le maintien en Nationale IV serait-il en bonne voie ?

Tout commence par un vendredi à J-2

Cette victoire par équipe ne peut s’apprécier véritablement qu’en regard de sa préparation particulière du vendredi soir précédent au Café de l’Est Parisien, endroit où le Canal St Martin Echecs, plus précisément son célèbre président, organise ses fameux semi-rapides (terme générique) si prisés. Ouf.
Il s’est passé, il faut bien le dire, un tas de trucs énormes durant cette soirée.
A titre personnel j’ai retrouvé un paquet de camarades de jeu, à commencer par mes complices du critérium cavalier (Champagne au passage pour gains à répétition), également Manouk mon conseiller spécial avec lequel nous formerons la tenaille de l’équipe IV du canal, lui au premier échiquier moi au dernier.
Je fais au passage la connaissance de Stéfan S [1] un sympathique Maitre FIDE qui s’est mis en tête de devenir coûte que coûte Secrétaire-Trésorier-Adjoint du Canal.
Pourquoi ? On ne sait pas très bien.
L’amour des comptes numérotés ? Non pas lui.
Se rendre utile au club ? Il apporte déjà tant par son classement élo.
Gravir les marches de la FFE ? Qui sait...
Bref il insiste comme si on attendait après lui.
Conséquence il n’arrête pas de nous gonfler en réclamant la consultation des statuts du club et éxige sans délai une assemblée générale afin de proposer sa candidature.
Heureusement, avec quelques-uns je parviendrai à le raisonner grâce à une batterie d’arguments aussi implacables les uns que les autres.

  • Les statuts sont des textes sacrés inaccessibles au profane.
  • Le Canal n’a de toute manière que faire de statuts contraignants.
  • L’assemblée générale a lieu tous les vendredis.
  • Si t’es pas content casse-toi.
  • Notre association ne connait pas la crise.
  • Nos nuits sont plus belles que tes jours.
  • A boire ou je tue le chien.

Ces échanges derrière nous la soirée reprendra sa forme accoutumée et nous entreprendrons, en nuance et avec tempérance, un vaste (sic) séminaire à base de vins et bières qui se terminera par un after entre amateurs de belle vaisselle dans un estaminet où règnent la concorde et la paix.. enfin... parfois.

Avec le Canal IV en Nationale IV (ronde 3)

Je retrouve Manouk à Nation. Il semble remis de sa soirée de patachon. Il est en meilleur état que moi. Plus jeune ? Si c’est ça c’est vraiment dégueulasse.
Nous patientons sur le quai.
Tout d’un coup, comme saisi, il regarde fixement le panneau...


Il me dit alors d’une voix tremblante :
« Bozo je veux aller voir Mickey ».
Je lui réponds un rien véxé :
« Moi c’est Krusti... »
Il répète, sur le même ton un peu fébrile :
« Je veux aller voir Mickey »...

Soudainement ma fréquence cardiaque augmente. Qu’a-t-il pris de plus que moi vendredi soir ?

Le club du Canal St Martin Echecs,

  • qui compte dans ses membres des joueurs d’élites,
  • qui se permet de présenter sur le premier échiquier de son équipe IV son 3° élo,

ne sait pas les ressources que je vais aller chercher en mon for intérieur, ce jour là, sur un quai de RER, pour faire en sorte de convaincre notre ami Franco-Suisse de se contenter d’avoir comme objectif une partie d’échecs avenue Gabriel Péri au Perreux...
Un ange passe. Un RER aussi. Nous le prenons.
Le voyage se déroule ma foi assez bien.
Au sortir de la station Val de Fontenay nous analysons 3/4 d’heure le plan du quartier pour bien identifier par quelle artère pourrie on va bien pouvoir se rendre sur les lieux.
Le RV est fixé dans un endroit nommé « Les 4 saisons ». Pourquoi pas ?

Habitué à jouer dans un café j’ai toujours rêvé de pratiquer mon art dans une pizzéria.

...

L’architecture sur le trajet est magnifique et notre bon goût se régale (Re Sic)

Une pensée en direction de la secte des adorateurs des chats qui se reconnaitront :


Nous arrivons sur base et constatons la présence d’une superbe salle et, nec plus ultra, de superbes échiquiers avec de belles pièces en bois. Content l’Bozo.
Sur le papier nous sommes supérieur en terme d’élo sur les 8 échiquiers. Cela ne préjuge pas toujours du résultat final loin s’en faut.
Moyenne élo du Canal 1797
Moyenne élo du Perreux 1595
Le résultat 5-2 pour nous.
Nahid notre capitaine n’aura apparemment pas de chance laissant passer un gain net (Dixit plusieurs kibitz) pour finalement perdre dans une longue longue longue fin de partie.
Mais c’est bien sur la victoire collective qui compte et nous voila 3° au classement...

Gain pour ma part avec les blancs. Défense Moderne. 1456.


L’état encore un rien gazeux dans lequel je me présente à l’échiquier numéro 8 n’amène aucune raison objective de se réjouir.
J’ai la triste impression d’avoir laissé plusieurs millions de précieuses synapses au large de la Gare de l’Est moins de 48 heures avant.
La capacité de récupération qui me caractérisait et forçait par là même le respect de plusieurs générations de marathoniens n’est plus qu’un vague souvenir dont l’évocation laisse aux madeleines un goût amer...
Ceci posé je plaide non-coupable, j’ai été emmené de force, je m’en souviens trés bien.
Tel ulysse j’aurais dû me boucher les oreilles.
Par la même occasion j’aurais sans aucun doute dû fermer ma grande gueule... c’qu’on peut entendre des fois...
Mais ce qu’on peut raconter aussi... :-))

Bref j’ai 3 bonnes raisons de devoir gagner aujourd’hui.

  1. La première qui efface toutes les autres est simple : Quand on a la chance de jouer en équipe pour le Canal, c’est une mission que de faire le maximum pour apporter, par un point (ou 1/2 c’est selon) sa pierre à l’édifice.
  2. La deuxième c’est que Manouk traine dans le coin et comme je sens qu’il est chagrin d’avoir loupé (à cause de moi comme vous l’avez lu plus haut) son aprés-midi à Dysneyland, il pourrait bien se venger en pointant un dérapage de ma part sur l’échiquier.
  3. La troisième c’est que j’aime pas perdre.


Donc 1.d4 pour rapidement rentrer dans un Gambit Blackmar-Diemer, exploser le roque noir, et enfin me dire que les échecs c’est simple.

P’tain 1. ..g6, ça renifle la moderne, on est pas couché.

Le reste c’est pas mal d’erreurs, un pion en moins, et finalement aprés avoir fait le dos rond et obtenu un assez joli pion passé au centre une victoire un rien chanceuse. Mais bon ce qui est pris...
Une analyse plus fine (quoique) sera mise en ligne ces jours prochains.

info portfolio

Notes

[1Les noms ou prénoms ont été à peine modifiés afin de faciliter l’enquête du lecteur sagace.

4 Messages

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
60