Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > Canal-Saint Martin 3 Lumigny 1.

Canal-Saint Martin 3 Lumigny 1.

lundi 6 décembre 2010, par Krusti

Des 4 luminiciens, le mien était le plus taquin j’espère. Non ?

Une victoire qui tombe à pic et nous relance dans une épreuve qui s’annonce serrée, Bois-colombes faisant nul à domicile face à Drancy.
C’est autre chose que le faux stress de la coupe davis franchement.

Préambule :


Cette rencontre ne se présentait pas sous les meilleurs auspices.
Agnès, notre incontournable capitaine, déclarant forfait pour des raisons de calendrier se fait remplacer sur l’échiquier par Alexander, le Joker en Or et au capitanat par le très historique Fabien.
Alexander en or pourquoi ?

< MODE Krusti fait son malin avec ses rudiments de Polonais ON>

Son nom de famille, manifestement et magnifiquement slave, semble avoir pour racine Zlotni qui dériverait peut-être de Zloty proche de Złoty avec un ł ou Ł dont je vous reparlerai un jour, et qui en Polonais, comme chacun sait, désigne la monnaie nationale et qui accessoirement veut dire littéralement « en or ».

< MODE Krusti fait son malin avec ses rudiments de Polonais OFF>

En même temps il prouvera par son résultat individuel que, valide ou non, cet hommage a du sens.

Revenons au début.


En direction du Café de l’Est Parisien.


RV est pris bien sur pour 14h30.

Je décide, comme je le fais systématiquement maintenant de m’y rendre à pied.
75 minutes de trajet sans se presser, rien de tel pour réveiller la filière lipidique et garder une forme athlétique à faire rêver.

Du coté de Faidherbe-Chaligny voici une bien curieuse niche face à une librairie, on va dire, thématique.
Un curieux clin d’œil avec ce qui va suivre.

Le marché des régions est en place et j’ai une pensée en direction du très sympathique et très breton Yann-Erlé ...

Les parties commencent...

C’est au fond assez petit pour que 2 équipes jouent simultanément. L’intangible règle « premiers arrivés premiers servis » nous permet de profiter des échiquiers avec vue sur la plage.

Rapidement une galère apparait sur l’échiquier de Fabien.

Je vois Xavier arriver et je me demande s’il n’a pas été appelé en renfort pour trancher éventuellement un point de règlement. Je comprends que la partie se rejoue. Le tout sans tension, l’équipe de Lumigny étant fort sympathique.

Alexander donc, à l’échiquier numéro 3, gagne très, mais alors très rapidement son match. 3/4 d’heure ?

Rachid au 2° échiquier dispose dés le 16° coup et peut-être même avant d’un avantage matériel net sur l’échiquier. Avantage qu’il ne cessera de faire fructifier par la suite. Aucune inquiétude pour lui.

Fabien, les compteurs remis à zéro file vers une victoire l’analysant après-coup,modestement, comme étant plus une débandade de son adversaire qu’une victoire construite de sa part.
Qu’importe.
Nous sommes à 3-0 je n’ai plus de pression ce que Fabien viendra m’annoncer discrètement.

C’est que ma partie est longue. La plus longue de toute ma courte et funeste carrière. Elle durera je crois bien plus de 4 Heures.
Synopsis :


1. Je suis super mieux je domine outrageusement.

2. Wouah mes progrès récents me permettent de conserver un avantage net.

3. Zut c’était pas une bonne idée que de tout échanger.

4. Bon, il doit surement y avoir un moyen facile d’annuler.

5. Ok j’abandonne maintenant où j’attends encore un peu ?

Heureux celui qui prend une licence au Canal Saint Martin échecs.
Outre qu’il pourra largement profiter, au moins hebdomadairement, de l’alchimie particulière de Xavier, celle qui transforme en Or les mentalités, même les plus plombées, il pourra aussi, à l’occasion, voir quelques calibres se proposer, à chaud, d’analyser ce qui doit l’être.

Et là je m’arrête quelques instants cher lecteur assoiffé d’infos techniques et autres contingences people.

Durant ces 4 heures de pugilat bicolore, la présence d’un tas de têtes connus a constitué vraiment un réconfort que le profane aurait sans doute tendance à mal mesurer. Illustration.

< MODE Krusti a beaucoup d’imagination ON>

Souvenirs récents...
Je me souviens de Kamran portant son regard sur une partie que je disputais face à Wood à la Tour Blanche il y a peu.
Ma position était excellente et les secondes d’attention que ce champion m’offrait en la considérant avec sérieux constituaient un réconfort, et pourquoi le nier, une marque totalement impensable d’intérêt.

Après on se fait bien sur le film que l’on veut....

< MODE Krusti a beaucoup d’imagination OFF>

Bref du beau monde au café.
Je ne les cite pas toutes et tous. Spéciale attention bien sur pour Agnès, qui viendra encourager ses troupes, s’extrayant par là même de son planning serré. Elle assistera à notre victoire collective.

Vient donc le moment de ma défaite individuelle.
Je me propose de ranger discrètement (oui ça m’arrive aussi la discrétion) le matos après avoir accepté de mon fort sympathique adversaire une bonne bière quand je tombe face à face avec Inna qui revient de la terrasse.

S’ensuit un dialogue genre...

Inna (le regard horizontal ) : Alors Krrrouussti ?

Moi (Piteux et minable) : Euh.. Ben j’ai perdu...

Inna (le regard froid et clair) : Mais tu avais un avantage ? Il faut ANALYSER !!!

Moi (Effaré et crevé) : Quoi ? Maintenant ?

Inna (déjà en train d’organiser l’aire de jeu) : Tout de suite !!!

Moi (Comme en blouse grise le jour de mon entrée en CM1 rencontrant ma nouvelle institutrice) : Oui Madame.

L’analyse démarre...
Et c’était vachement bien.

Pierre, qui trouve toujours les mots justes pour m’aider à progresser, se joint rapidement à l’exercice suivi par wood.
Je m’aperçois, scotché, qu’Inna connaît le déroulement de ma partie mieux que moi qui reste bêtement le nez collé sur ma fiche.
Bref un bien beau moment incluant divers secrets qui méritent de le rester.

Ci-dessous après c6. Pour Fritz 12 « Les noirs ont une position difficile »

Ci-dessous trait au blanc il faut je pense envoyer le grand roque. Inna l’évoque d’ailleurs. Elle n’est pas d’accord sur mon idée d’aller échanger les fous de cases noires avec risque de me retrouver avec une dame en h6. Pierre considère que ça resterait sans grande conséquence. Dans tous les cas les fous à ce stade sont échangés et je fais une grosse erreur en échangeant au milieu dxe5.

9. 0-0-0 De7 suivi de 10. h4 était clairement mieux.

Ci-dessous avant l’horrible coup Th3... Débat théorique très intéressant entre Inna et Pierre sur le Fou f3 (bon ? Mauvais ? Facile à réactiver ?)

Woody avait bien compris dés le début qu’en vérité je souhaitais accélérer le passage en finale. Mon rêve secret étant de finir avec ROI + Cavalier + Fou contre ROI juste pour faire le malin avec ma nouvelle méthode récemment acquise.
Bien sur je ne suis pas niais au point de croire qu’on peut construire une partie avec cette situation comme seul objectif, mais il s’agit là d’une trame psychologique de fond.

Ci-dessous nous sommes aux portes de la finale mais ça tournera mal :

Maintenant il me tarde de lire l’ouvrage rare, retrouvé dans le fond d’une de mes malles, qu’aurait écrit le célèbre théoricien anarchiste en marge de ses textes politiques. Son contenu m’a manqué cruellement aujourd’hui.

D’une manière générale va falloir que je me calme car non seulement je me crois souvent en avance de développement alors qu’il n’en est rien (merci Pierre pour tes éclaircissements) mais ensuite je suis encore un peu tendre pour prétendre ramasser à la petite cuillère mes adversaires en finale.

Fritz 12 me gratifiera d’un magnifique (Les blancs ont pété les plombs) avec bien sur  ?? sur un coup de pion dans une position R+ C + 5 pions contre R+ C+ 3 pions certes quasi foutus mais dont je précipitais la fin.


Merci encore Inna et Pierre pour le temps que vous m’avez consacré et les conseils précieux que vous avez prodigués.

Classement à l’issue de la ronde II :

Et maintenant DRANCY début Janvier !

4 Messages

  • Canal-Saint Martin 3 Lumigny 1. 6 décembre 2010 23:38, par Oisif Dorfman

    Très bon ouvrage le Kropotkine ! Malheureusement épuisé (l’ouvrage et l’auteur aussi il me semble), on doit pouvoir le trouver chez un bouquiniste sur les quais.

    repondre message

  • Bonjour Krusti,

    Tout d’abord bravo pour votre compte-rendu de la rencontre et vos commentaires... Krustillants !

    D’accord avec vous sur toute la ligne, sur notre partie, le déroulement et l’ambiance de la rencontre. A vos visiteurs vous donnez l’image d’un club convivial, de passionnés réunis par le jeu et l’amitié. Au passage merci de m’avoir trouvé sympathique, sachez que mon sentiment est réciproque à votre sujet, malgré la souffrance que vous m’avez fait endurer durant ces 4 heures ! Au point que je me suis même questionné à un moment donné : « Pourquoi est-ce que je passe des dimanches à me prendre la tête sur une partie d’échecs ? ». Certainement pour la même raison que vous : c’est le plus beau jeu du monde, dans lequel l’immersion est totale, qui nous permet d’oublier quelques heures durant les tracas de la vie.

    Par ailleurs j’ai également beaucoup apprécié le moment passé lors de l’analyse avec Inna et Pierre. Leur analyse était passionnante et très instructive, merci à eux de partager ainsi leur savoir. Par curiosité, quels sont leurs elo respectifs ? Pierre, peut-être plus positionnel, défendait ses idées avec sérénité, Inna son approche très tactique avec fougue, différence de styles ! Egalité ! Mais bon, pour ne pas être tout à fait objectif, avantage à Inna, juste parce que c’est de très loin la plus belle joueuse que j’ai eu la chance de rencontrer !

    Un dernier point concernant notre partie. Le résultat tient surtout au fait que vous ayez peu joué de parties longues, une baisse de concentration bien compréhensible vers le 25e coup qui m’a permis d’inverser la tendance. En tout cas rien à voir avec la maîtrise du jeu, votre superbe mat contre le joueur d’Ecouen en témoigne ! Beaucoup de belles victoires vous sont promises.

    Merci encore, bonne continuation à vous et à vos partenaires de Canal, dans l’espoir de vous accueillir un jour dans le cadre champêtre de Lumigny.

    CM

    repondre message

    • Cher adversaire, merci de cette marque de courtoisie. Voila une victoire qui n’est pas volée je me suis en effet battu, ça on pourra pas me le reprocher. :->

      Mais les noirs étaient les plus forts.

      Nos analystes du jour tournent autour de 1950 mais ne vont plus y rester longtemps.
      Je le vois dans ma boule de cristal.

      RV est donc pris avec plaisir dans le Sept-Sept. :-))

      repondre message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
74