Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > Drancy the place to be. For me.

Drancy the place to be. For me.

mardi 11 octobre 2011, par Krusti

Décidément Octobre me sourit.
Après Le Perreux ( 3° avec 3,5 / 5) arrive Drancy ( 1° avec 4,5 / 5).
C’était la 3° édition d’une formule de tournois qui fait la fierté du club local : Un paquet de tournois fermés homogènes et un open qui de fait se retrouve quasi fermé concernant le FIDE. ;-)
Nous étions 7 entre 1316 et 1598.
Et dedans il y avait mon pote Rachid.
Amateurs de luttes intestines passez votre chemin THE match n’a pas eu lieu, dame fortune ayant décidé de ne pas nous placer face à face.

Le clin d’oeil de la Ligue Ile de France des échecs ici............
Celui du club organisateur là............
Agnès pour sa part participera en guest star à l’Open FFE plaçant une victoire le samedi soir pour repartir ensuite vers la capitale. Nous étions donc 3 du Canal St Martin à nous retrouver là, un peu comme un avant goût du critérium cavalier - saison II - qui nous attend... et la magie fonctionne toujours.
Clin d’oeil en direction de Fabien, Alexander et Christophe.

Les 5 parties au format ChessBase par ici...

Ronde 1.

Gain avec les blancs (Gambit Sicilien) contre un jeune dangereux et - forcément - sous-classé (oui je rabâche). Paul, adversaire bien sympathique avec lequel nous analyserons à plusieurs reprises dans le WE

Ci-dessous j’ai le trait et je vais jouer Rd2 renvoyant la tour. Puis Thc1. Je dois ce coup, Rd2, que je considère à mon niveau comme positionellement important (oui l’ivresse de la victoire me fait parler comme les grands et va falloir, tous, vous mettre à me respecter à défaut de me craindre) indirectement à Manouk, je fais référence à son conseil ( la lecture d’un ouvrage de Michael Stean ) .
Bref j’ai joué Rd2 (l’idée c’est d’interdire la pénétration des tours adverses sur la 2° rangée et, simultanément, de commencer à centraliser le roi vu la disparition des dames, pour faire court).
Avant j’aurais joué O-O que je trouve dorénavant inférieur.

Éléments d’ambiance.

Le gymnase est immense, l’accueil bien sympa et la stratégique zone sandwich-café-et-machins-qui-font-grossir très souriante.
Durant cette première ronde Rachid perd sa partie et je découvre qu’Agnès, Non-Fide, se retrouve de fait dans l’open FFE et décide relativement rapidement de jouer cette première ronde... sans sa dame !
Mais elle fera durer le plaisir en maintenant en infériorité numérique une certaine pression.

Ronde 2.

Nulle heureuse avec les noirs (Défense Tchèque) contre un tout-tout-trop-jeune trés dangereux et - forcément - très-très-trop sous-classé (oui-oui je rabâche).

J’apprendrais le lendemain que ce samedi était le jour même de ses 10 ans.
Si tu m’crois pas...
Adversaire de taille en vérité. Je pressens que c’est le favori de l’Open. A la manière de Tchouky il passe plus de temps à regarder les étoiles qu’à reluquer l’échiquier.
A la sortie de l’ouverture je vais perdre un pion tout en rentrant dans une finale Tours + un paquet de pions contre Tours + un paquet de pions moins un.
Ci-dessous les blancs vont jouer leur 20° coup. Td6. Dans quelques coups je vais forcer l’échange d’une tour et ça va durer ensuite jusqu’au... 73° coup.
Mon adversaire loupera clairement un gain vers la fin. Il ne saisira pas sa chance et c’est là ma bonne étoile.

Ci-dessous position au 73° coup. Je joue et je propose la nulle. Il refuse. Je suis étonné mais bon.
Bien sur il a joué toute la partie à fond la caisse et dispose aux alentours de 55’ à la pendule... je dois être à 15.
Il se met à réfléchir intensément, recompte les éléments qui composent la voix lactée et... me propose la nulle.

Ils sont mignons à c’t’âge là comme on dit. Et en plus c’est vrai qu’il était sympa et très correct à la table. Nous analyserons avec son père et également le très craint et très arbitre Franck T. le moment où le match pouvait basculer de son coté.
Ci-dessous je vais jouer (nous sommes au 68° coup) l’horrible Th5 et là je m’apprête aprés avoir noté cette daube et m’apercevant de la boulette, à lui serrer la main sans rancune quand il prendra mon pion (Txf6 Rxf6 Rxh5 et tout d’un coup on repense à son enfance perdue) MAIS MAIS MAIS il choisi quasi a tempo Tf5.
Je ne me fais pas prier, j’échange en confiance les tours et hop.
Une pensée pour Thal dont les premiers cours m’ont focalisé judicieusement (malgré ce loupé) sur les finales de pions.

Éléments d’ambiance.

Rachid n’est pas loin il joue derrière moi. Tout d’un coup l’arbitre arrive à sa table et semble discuter avec lui d’un point de réglement relatif aux portables.
Je n’ai entendu ni sonnerie ni ressenti aucune vibration et pourtant je suis tout proche.
En fait je comprends qu’il aura sorti son portable et qu’il commençait à consulter ses textos...
Le réglement c’est le réglement perte immédiate de la partie sur l’échiquier. Dommage il était dans une position quasi-égale mais tendue face à l’adversaire que j’aurais à la 5° ronde.
C’était pas un bon samedi pour Rachid qui restera trés fair-play face à cette mésaventure.
Il se vengera c’est vrai le lendemain. :-)
Agnès, quant à elle, corrigera son adversaire à force d’initiatives renouvelées et quittera Drancy, la classe quoi, sur une victoire !
L’organisateur Christophe Lomonte que je salue au passage aura la gentillesse de nous attendre et de nous emmener, Agnès, le Killer de Rachid (qui rentre sur Creil, bonjour le périple) et moi même à la gare dans la Corran-Mobile (il faut lire le Forum de France-echecs pour assumer ce clin d’oeill).
J’ai beau être dogmatiquement opposé à la possession et surtout à l’usage de l’automobile individuelle en milieu urbain, là c’était bien pratique. Et oui on a tous ses contradictions.:-O

Ronde 3.

Gain avec les blancs (Gambit du Roi). Adversaire particulièrement sympathique.

Ci-dessous je viens de prendre en e5 avec mon pion f et la pression va vite devenir intenable coté noir. Victoire en 16 coups.

Éléments d’ambiance.

Ça fait tôt 9h15 quand on est faignant et amateur de couette comme moi. Ceci étant j’ai le coeur léger et 1,5/2.
L’homme du moment a fait carton plein la veille, et fort de son élo le plus élevé trône en tête du tournoi. Je suis donc 2° ex aequo (avec le tout jeune Thibault) mais en fait 3° au départage.
Ma rapide victoire de la 3° ronde ce matin me permet de scruter le match déjà important entre le premier et... Thibault. Ce dernier gagne. Tout reste possible.
Incontournablement je vais jouer à la 4° ronde le champion du samedi.
Il aura 2 points, moi 2,5 et Thibault également. Je commence à... calculer. Et si je le battais ? Hein ?
Rachid engrange un demi-point et rentre par là-même dans le tournoi. Une intéressante finale tour+pions. Comme prime il touche (1 point) le prochain tour comme exempt !
1,5/2 le dimanche commence bien là aussi.

Ronde 4.

Gain avec les noirs (Défense Tchèque). Contre notre Grozélo à nous. Adversaire sympathique qui nous propose d’entrée de jeu de partager son stock de bonbons rafraichissants. Un geste que j’apprécie. Par superstition je refuse bien sur au début de la partie mais j’en prendrais un lors de la dernière ronde. ;-)

Ci-dessous le tournant du match. J’ai un pion de plus mais il faut encore du boulot pour assurer le gain. Je viens de placer ma dame en d7 avec un double objectifs. Proposer l’échange de dames dont j’imagine qu’il m’avantage.
En effet j’ai une majorité de pions à l’aile dame et un fou mobile par nature. Je me dis que mon adversaire ne va pas rentrer à ce stade dans une finale sans doute besogneuse pour moi mais perdante pour lui.
Oui mais alors que jouer ? Que fera-t-il face au terrible Fxh3 qui gagne 2 pions ?
Il jouera Dc2 et scellera son destin (qu’est-ce que j’aime cette formule ). Super content de cette partie, c’est je crois la plus belle. Une pensée pour Matthieu à ce moment là.

Éléments d’ambiance.

Je suis un peu euphorique au sortir de la ronde 4. Rachid montre son plaisir de me voir gravir un a un les marches vers la postérité. Il envisage d’organiser une Ola dans la cour.
Tiens je vais reprendre un Léxomil parce-que là je m’égare dans la rédaction de ce CR.
Ce qui va achever l’affaire c’est que notre nouveau copain, Paul, ma victime de la première ronde et qui a fait nulle contre Rachid, obtient une nouvelle Nulle contre... Thibault !!!
Je commence à y croire grave.
Le 9 octobre va-t-il devenir un jour férié ?
Le président va-t-il chercher à me rencontrer sur le perron.... ou mieux au Fouquet’s ?
Quel effet cela fait-il de descendre les champs seul sur le toit d’un bus ?
Standard & Poor’s va-t-elle obtenir de la FIDE un classement plus conforme à mon destin ?
Bref toutes ces interrogations qui identifient avec certitude le champion pour la simple raison qu’il se les pose au bon moment...
Ah merde il reste une ronde. Rester concentré, ne pas se la péter, rester simple, faire comme si de rien n’était.

Ronde 5.

Gain avec les blancs (Gambit du Roi, variante Kieseritzky). Adversaire trés coriace dans l’ouverture !!!

Je joue le gambit du roi. Pt’ain j’ai eu les jetons jusqu’à ce que...Bref les noirs me sortent la variante que certes j’ai travaillé un peu mais qui me semble toujours la plus violente. Eric si tu me lis. :-(
L’ultra pression sur l’aile roi est toujours trés désagréable et avec les blancs je dois faire le dos rond.
Heureusement une énorme boulette de mon adversaire ne va rien sceller du tout mais singulièrement me faciliter la tâche. :-))
Ci-dessous la gaffe. Avec c6 il obtient la fourchette qui tue, perd sa tour et se retrouve déroqué. Royal au bar.

Bon même s’il récupère mon cavalier, bien coincé en a8 j’aurais au moins la qualité. Je reste concentré. A noter que Thibault qui pouvait encore gagner le tournoi si je craquais, regarde un peu ce qui se passe à ce premier échiquier et rentrera à la maison aprés Cc7+. Je ne dois pas, dés lors, le décevoir . :-)
C’est dans la position ci-dessous que mon adversaire, aussi coriace qu’agréable, abandonnera. Un peu tôt je trouve, il pouvait encore m’en faire baver mais je vais pas me plaindre. Je sais que je termine seul premier.

Éléments d’ambiance.

Le boss du club et des échecs dans le Neuf-trois me remet la coupe, il sait combien ça me touche et combien j’apprécie les organisations qu’il prend en charge (j’avais beaucoup aimé la 2° édition fin Juin dans un gymnase voisin).
En fait, moi qui adore les fermés, je me retrouve toujours dans les open mais c’est comme ça et aujourd’hui la roue de la fortune a tourné dans le bon sens.
(La roue de la fortune est un concept majeur du meilleur livre d’échecs que je n’ai jamais lu « La conjuration des Imbéciles » de John Kennedy Tool.)
Rachid termine sur une bonne note, une victoire, et donc 2,5/ 3 le dimanche !
J’ai une pensée en direction de l’Africain, Dimitri, qui non seulement m’a bien aidé pour ce qui touche à ma triste prestation au CHIP mais qui en plus m’avait, sans le savoir, intrigué en allant jouer discrétement un fermé (pour le gagner) à ... Drancy justement ! ;-)

Découvrez ici le site du Cavalier Bleu de Drancy.

6 Messages

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
68