Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
Ecouen 3 Canal-Saint Martin 1. - Le blog échecs de Krusti. Course à pied et vélo de Bun's et Krusti.
Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter et puis aussi devenez fan sur Face de Boucs
Accueil du site > Échecs-Chess-Szachy > Ecouen 3 Canal-Saint Martin 1.

Ecouen 3 Canal-Saint Martin 1.

lundi 22 novembre 2010, par Krusti

Compte-rendu partiel et partial de cette première rencontre du critérium Cavalier, à l’issue d’un voyage improbable nous menant dans l’oise, ce pays si lointain. Cette histoire s’inspire de faits réels. Éloignez les enfants et si vous croyez, priez pour votre (notre) salut. En route.

Chapitre I « C’est donc là qu’on les parque ? » (propos prêtés à Liliane B. lors de l’un de ses survols de Sarcelles à basse altitude à bord du jet privé familial, le nez collé sur son hublot personnel serti de diamants.)

Revenons au début. Nous sommes Dimanche 21 novembre et notre Capitaine, Agnès, nous a donné Rendez-vous Gare du Nord.

Mais, car il y a un mais, de sérieux travaux sur les lignes vont gravement perturber notre trajet qui passe du transilien tranquille gare à gare en rallye :

Paris —> Garges-Sarcelles en RER puis

Garges-Sarcelles —> Sarcelles-St-Brice en navette (bus) et enfin

Sarcelles-St-Brice —> Ecouen-Ezanville en train.

De là on viendrait nous chercher en voiture.

Un thé dansant (SIC) interdisant l’accès à la salle habituelle nous amène à rejoindre une salle plus excentrée. Remercions là les très affables Norbert DUVIVIERS et Mister Claude (du club d’échecs d’Ecouen) qui nous auront autant aidé par email qu’au volant.

Départ.
Il se trouve que je suis dans le quartier une heure avant et Gare du Nord à 3/4 d’heure du départ. Finalement tant mieux.

Devant le bordel sur les quais je décide d’alerter par SMS mes 3 collègues. Agnès arrive vite. Nous ré-alertons nos 2 compères car ça se tend un peu coté logistique.

Le rendez-vous initial (13h20) se mue en RV d’urgence voie 41 en tête de quai car c’est maintenant le 13h13 qu’il nous faut impérativement prendre.

Rachid nous rejoint. Le train va partir mais il manque Fabien. :-/

Je me souviendrai longtemps de sa silhouette en haut de l’escalator, dégustant son jambon beurre et s’apercevant que plus bas les portes des voitures du RER se ferment...

Il descend à fond les manettes et.. Magie de la force de conviction, il sera le dernier à pouvoir entrer dans le wagon dont nous forçons le maintien en position ouverte (arrivé à un tel niveau de remplissage les voitures de ce genre de transport se transforment en wagon, me contacter pour plus de renseignements sur le choix des mots)

Globalement le trajet, totalement surréaliste par ailleurs, se passe pas trop mal. Nous rencontrons un sympathique couple de colons sur le départ dans le bus Sarcelles-Sarcelles dont nous trouvons l’arrêt quasi par hasard et nous rigolons et sourions fréquemment à pas mal de compagnons de galères bien sympas et bien courageux d’habiter un tel endroit.

Car le bus, à l’instar du train de banlieue, rencontre un franc succès s’il faut en croire le nombre de ses adeptes.

On loupe, sur le dernier tiers du parcours, la correspondance et nous nous retrouvons dans un estaminet ... en fait un PMU (pt’ain ma base c’est 13-5-1 et c’est 1-13-10 qui arrive) à attendre le suivant. Café, sandwich jeu d’argent et causette.

Comme disait Bernard Lavilliers (dont nous croiserons l’affiche) en 1980 dans O Gringo, probablement son meilleur album,
but it is so hard
to feed my kids
but it is so hard
to stand the ghetto

Nous empruntons pour finir un magnifique train et arrivons sur Ecouen. Pas mal de belles bicoques et ça renifle parfois l’ISF.
En fait c’est un beau village je crois.

Chapitre II « C’est comment qu’on s’appelle ? » (Car cette équipe marquera son temps.)

Un début de conversation qu’il faudra bien un jour reprendre et conclure. Quel nom donner à notre team ? Oui vous noterez cher lecteur la présence de + en + persistante dans ce Compte-rendu de termes anglo-saxons, notre capitaine ayant l’habitude de converser à l’aide de l’un de ses nombreux téléphones portables dans cette langue pourtant vulgairement commerciale.

Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse (Four Horsemen of the Apocalypse) (dimension mystique...)

La Cavalcade Parisienne. (Pariiiiis est uneeee Blondeeeee...)

Les Bourrins du X°. (Version auto-critique)

Le cadre noir de l’est Parisien. (Private joke)

La liste ne s’arrête pas là et ma mémoire défaille....

Chapitre III « Caïssa t’es qu’une catin ! » (Car après avoir mené 1-0 on rentre tous à l’écurie.)

Finalement Agnès opte pour la très raisonnable relation d’ordre < ou = des élos et aligne l’équipe sur la feuille de match comme suit :

Échiquier 1 Krusti (Noirs)

Échiquier 2 Rachid (Blancs)

Échiquier 3 Fabien (Noirs)

Échiquier 4 Agnès (Blancs)

C’est la première fois que je joue une (vraie) partie longue. Jusqu’à présent mon max en durée c’est 1h00 + 30’’/coup. Là je me fais ré-expliquer plusieurs fois le scénario 40 coups en 2 Heures plus 1 heure. Le tout sans incrément.

La partie : http://www.krusti.net/IMG/pgn/cavalier001.pgn

Finalement je termine tôt et cela me donne l’occasion très agréable de trainer d’échiquier en échiquier. Voici quelques notes et souvenirs qui nécessiteraient vérification et analyse.

Sur l’échiquier 2 Rachid semble avoir lancé une partie espagnole (mais les noirs ne jouent pas tout de suite le classique a6 au 3° coup pour chasser le fou b5 mais Cf6... de mémoire). Ensuite ce qui parait cruel, dans une partie égale au niveau purement matériel c’est l’aiguillon des noirs à savoir un pion en e4 et un magnifique cavalier en d3. Rachid va en baver. Il place plus tard sa tour en g3 pour harceler la dame de l’adversaire mais une fourchette de l’autre cavalier noir (27° coup) en e2 aura raison de sa tactique. Rachid lutte courageusement mais la qualité est perdue et la position est à l’avantage des noirs.

Sur l’échiquier 3 Fabien se bat comme un beau diable sur une partie démarrant par 1.d4 d5 2.Ff4. Au 28° coup il a 2 pions de moins et globalement une structure de pions bien moins saine. Au 34° coup c’est T+C+3 pions pour Fabien contre T+F+ 5 pions à l’adversaire. Il y a 2 pions passés coté noir dont l’un sur la 6° rangée. Il a raison pourtant de s’accrocher car son adversaire a beaucoup de mal à transformer son avance en gain.

Sur l’échiquier 4 la situation matérielle d’Agnès est préoccupante. Au 25° coup les blancs disposent de D+T+F + 6 pions contre D+T+T + 7 pions. Là aussi le combat fait rage. Coté blanc une splendide exploitation du clouage du pion g7 sur une colonne g semi-ouverte avec Roi noir en g8 et Tour blanche en contrepoint permet un joli ballet de la dame en f6 et h6. Cela ne suffira toutefois pas à renverser la vapeur.

Voila nous perdons 3-1 mais nous nous découvrons un vrai plaisir de jouer ensemble. Un bien beau dimanche Chess and Travel.

PS : Allez un petit clin d’œil à Kamran (Happy birthday Champion)

Ci-dessous 3 photos toutes pourrites j’avais pas mon Nikon.:-((

Portfolio

4 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
474