Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > FIDE 162 du Club 608.

FIDE 162 du Club 608.

lundi 7 janvier 2013, par Krusti

Open de début d’année sous la houlette du facétieux DD épaulé par le très patient Tony. J’me comprends.

Est-ce ma nouvelle situation avec vue sur la seine qui nourrie jour aprés jour mon imaginaire de marinier ?
Est-ce le retour de la réaction qui fait surgir des images recuites de mes années 60 ?
Est-ce la tangente Néchin-Saransk (3305 km dont 1166 km sur autoroutes tout de même) qui réveille chez moi des préocupations télévisuelles ?
Toujours est-il qu’en matière de série TV il éxiste deux types d’expert.
Ceux qui, comme moi, ont bouffé de l’Homme du picardie et les autres.


L’homme du picardie...
Pour être tout à fait honnête, à coté de cette série, Les brigades du Tigre c’est Orange mécanique.
Toute la lourdeur d’avant Mai est contenu dans chacun de ces épisodes saumâtres et pathogènes.
Dans l’Homme du Picardie tout est dans l’irrascibilité du héros, dans son absence totale de communication à l’intérieur de la cellule familiale et quand je dis cellule je ne fais pas référence à ce qui sert de base militante au PCF mais bien au dispositif carcéral.
Véritable handicapé de la relation humaine on peut saluer l’artiste.
A voir, pardon, à fuir absolument.
En 1978, aux dossiers de l’écran pour les 10 ans de Mai justement, suite au film, commence la série d’échanges.
Sont invités de mémoire et en en oubliant, André Gluksman, Guy Hermier, Michel droit, Alain Krivine et c’est Joseph Pasteur qui présente.
Toute ma vie je me souviendrai du Philosophe, auteur de l’illisible [1] « Les Maitres penseurs » balançant en guise de conclusion « Il n’y a aucune femme invitée à débattre : nous n’avons rien compris à Mai 68 ».

Je vois là une certaine catégorie de fidèles lecteurs se dire : « Haaa le Krusti et ses circonvolutions introductives à 2 balles, il nous fait le coup de 68 pour arriver au tournoi du 608... Énorme, on l’a connu mieux inspiré. »
Je distingue également une autre catégorie se disant : « Vache ! Bien vu le parallèle entre l’absence de nanas il y a 35 ans à une émission de télé et le désert des féminines au FIDE 162, quel Beauvoiriste ce Krusti. »
J’entends encore cette autre catégorie : « Il est FIDE Gluksman ? »
Bref au risque d’affaiblir encore un peu plus mon niveau de notoriété, personne n’y est !
Sinon à Alfortville j’en vois passer un paquet par jour et je me réjoui vraiment car c’est beau un bal de péniches... qu’en voila maintenant sous mes yeux...
Bref la clef c’était la télé.

Navarro, qui est au FBI ce que Louis est à la Brocante est également une série TV qui peut faire frémir.
Saviez-vous que l’entrée du commissariat dans cette série est une des entrées de l’Hopital Saint Louis où se déroulait ce WE l’Open FIDE 162 du Club 608 ?

Je vois là une certaine catégorie de fidèles lecteurs se dire : « Le salaud j’ai rien vu venir... »
Je distingue également une autre catégorie pensant : « Alors là Chapeau le Clown, quel Krusty ce Krusti. »
J’entends encore cette autre catégorie : « Il jouait aux échecs Saint Louis ? »

Nous y voila donc.

Ronde 1 contre mon pote Hervé Daurelle Maitre FIDE s’il en est. J’ai la joie d’avoir l’illusion d’avoir un peu tenu. Je gambite un pion que je ne récupérerai jamais, résultat défaite mais en 3h30 aprés 56 coups.
Ci-dessous l’entrée avec le trait dans la finale perdante.

Ronde 2 j’ai les noirs, Gambit de Budapest et ce sera mon unique victoire.
Ci-dessous le moment clef mon adversaire au trait choisi o-o-o ?? plutôt qur Ff7 + !

Ronde 3 une de mes plus belles aventures face à un adversaire disposant de 300 points elo de plus. Nulle. Ci-dessous je joue la sécurité en replaçant mon Fou en c3. Il eût été tellement mieux placé en e5. Facile aprés...

Ronde 4 Noirs, et je défends avec un machin 1 tiers de Philidor 1 tiers de Tchèque 1 tiers de n’importe-quoi pour arriver à la boulette du WE.
Obsédé par le futur positionnement de mon fou en g4 ...Ouahh le gros clouage qui tue !
J’en oublie, jouant en blitz, qu’un échec intermédiaire allait arriver via exf6 une fois mon roi extrait de l’échec... trop la honte.

Ronde 5 ma vengeance esthétique. J’ai sacrifié un pion dans l’ouverture pour l’activité (comme disent les livres) une pièce dans la foulée (pour que l’histoire retienne mon génie) et nous voila dans la position ci-dessous. J’ai un peu les jetons que les noirs reviennent dans le match alors j’échange en b6 et nous répétons la position.

Ronde 6 Imperdable. Je fais tout le boulot je n’ai plus qu’à pousser une troisième fois de suite mon pion f et ensuite.... et ben non je joue Dame g5 et pleure ma race.


Ronde 7 j’avais tout miné. Là aussi je viens de sacrifier par Txf6 je n’ai plus qu’à cloturer l’incident par Cg5 et ben non ... du coup rentrer Maison.

Plus tard il fera beau.


Navarro OUT
Blackmar-Diemer Forever
2020 c’est loin.

A bientôt ici ou ailleurs.

Notes

[1(en tous cas pour moi, en tous ca pour moi à l’époque devrais-je dire, tiens faudrait peut-être ré-essayer...)

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
73