Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > le Krusti-Blog > Gone and Blitz.

Gone and Blitz.

lundi 3 novembre 2014, par Krusti

Gone girl, Gambit Blackmar-Diemer = deux thrillers pour un article.

Mais avant <--- message personnel ON--->
Lou de Laâge est de retour… à mettre à l’ordre du jour de notre prochaine réunion à savoir Fleurus II


<--- message personnel OFF--->

Bien.

Gone Girl de David Fincher avec Ben Affleck, Rosamund Pike.

Une femme disparait, son mari soupçonné est pris en grippe par le(s) media(s), l’affaire est très compliquée et ne cesse de rebondir. De plus tous le monde n’a pas les fesses propres dans l’affaire....
Voila pour faire très court et ne rien dévoiler d’essentiel.

Bref.

L’Amérique va mal.

Ça fait flipper car, comme disaient les anciens « ça se passe en ce moment en Amérique ça arrivera dans 10 ans en France ».
Je parle des anciens Ligériens, les seuls les vrais ; la compagnie des châteaux de la Loire valant caution d’une pensée de qualité, on ne le répétera jamais assez, et c’est le nouvel adhérent de l’échiquier Tourangeau lui même Ligérien de toujours qui parle !
Ouf. Je m’aime aussi à la troisième personne en vérité.

Pourtant ça va déjà pas fort chez nous non plus.
« D8 : Des politiques dans la peau des Français : télé-réalité ou documentaire ? » voila ce qu’on peut croiser comme actu de ci de là.

C’est pour moi l’un des aspects les plus croustillants de Gone Girl.

Reprenons à partir de l’audition de l’émission critique « Le masque et la plume » du dimanche 19 octobre 2014 [1]

Extraction :

Jérôme Garcin « Moi j’ai marché à fond ».
Alain Riou « extrêmement bien écrit ».
Mais le top du top viendra d’Eric Neuhoff : « Fincher c’est le type qui a réussi à rendre intéressant un abruti comme Zuckerberg qu’à inventé Facebook » c’est je l’avoue cette saillie qui m’a titillé.

Mais de « titiller » à acheter un ticket … il manquait un supplément de motivation.
Ce n’est pas, dans cette même émission, chez Danièle Heymann ou Xavier Leherpeur que je vais la trouver. Ils ont détesté mais avec des arguments étranges à base de « on s’en fout » reconnaissant pourtant qu’ils n’y croyaient de toutes façons pas (SIC).

Ce supplément de motivation je vais le trouver en lisant le journal des Lamades [2] un nouveau journal sur le web aussi rafraichissant qu’inattendu auquel je souhaite longue vie. Il est placé en lien dans la rubrique à droite intitulée liaisons fatales avec tous les liens vers des sites de qualité.

La lamade-critique qui ne tarit pas d’éloges fait un lien intéressant avec l’ouvrage d’Yves Michaud « Narcisse et ses avatars » dont je livre là une vidéo de présentation [3]. En effet les rebondissements, les doubles jeux permanents permettent d’utiliser efficacement cette grille de lecture.

Moi j’ai adoré la scène de drague du début. Pas tant celle du sucre (trop décrite par le masque et la plume du coup l’effet de surprise avait disparu) mais celle de la rencontre des 2 héros.

Après et c’est sans doute un reste de mes motivations Gaucho-Souveraino-Dostoievskiennes j’ai gouté la critique sévère jusqu’à la caricature (mais qu’est-ce que c’était bon) des networks américains. Et la boucle est bouclée avec nos drôles qui se compromettent sur l’une des chaines Françaises pour invertébrés.

Post Scriptum.

On parle beaucoup de Ben Affleck , pt’ain qu’il est beau-gosse c’est clair !

On parle beaucoup de Rosamund Pike purée qu’elle est belle c’est assez net.

Mais ces derniers constats sont au prix d’une mise à distance d’un personnage clef joué par Neil Patrick Harris dont la perspective de finir ses jours en Grèce en mangeant des poulpes et en jouant au scrabble m’a séduit au plus haut point (même si j’opterais à titre personnel pour un Gyros de base, c’est mon côté prolétaire (tendance Lumpen)).

Donc on peut aller voir Gone Girl, un honnête thriller bien monté et, signe qui ne trompe pas... on ne voit pas les 149 minutes passer. :-)

Blitz.

La FFE s’embrase autour de la question du mixte (doit-on mélanger le rose et le bleu dans les championnats pour les petits ?).
Question qui recèle la résolution improbable de la quadrature du cercle à savoir :
Nous voulons + de joueuses mais aussi + de fortes joueuses. Mais ce n’est pas tout le problème.
Patatras la question a été posée par pétition Kiss cool et ça a envoyé non du rêve mais du froid.

Car c’est le grand problème du monde des échecs, globalement « il ne s’aime pas ».
Et l’usage de l’informatique n’arrange rien ni pour le jeu qu’il domestique ni pour les cadres qu’il constipe (on a aussi d’assez jolis cas d’incontinence à vrai dire).

Ce n’est pas pour rien que la devise de la FIDE c’est « Gens una sumus » nous sommes une seule (même) famille. C’est bien que ça ne va pas de soi.

Qui va dés lors oser lancer une contre-pétition pour le retour de la démissionnaire (totalement inconnue hors 3 ou 4 intités 10 minutes avant, adulée depuis, merci le deuxième effet kiss cool) elle même victime collatérale de la première pétition dont les sympathiques initiateurs semblent avoir un rien préjugé de leur talent balistique ? ;-)

Parenthèse j’aurai bien aimé qu’une enquête rapide (ou un sondage express) fasse état du point de vue des mômes sur cette question.
Évidemment pas pour en tenir compte, c’est pas une bande de nain(e)s qui va faire la loi mais juste « for the fun »


Bonjour petit tu as quel âge ?
« J’ai 8 ans. »
En championnat tu aimerais jouer pour le titre contre des filles aussi ?
« Ah non !!! sir t9awad et pourquoi pas le mariage mixte pendant qu’tu y es vieux cochon ? »

Bonjour ma grande tu trouves normal qu’aujourd’hui toutes les épreuves d’échecs ne soit pas mixte ?

« Monsieur je m’appelle Debbie je suis citoyenne britannique j’ai bien plus de 10 ans et je te merde. »

Fin de la parenthèse.

Bref j’ai signé et, c’est sans doute mon seul point commun avec Alain Juppé, je signe rarissimement des pétitions.

Mais l’argument de principe est fort. Très fort.

Il balaie de fait tous les petits calculs à court-moyen terme et envoie les échecs vers quelque-chose de plus ambitieux, de plus idéal, de plus prometteur en un mot de plus noble.

A ce propos il est assez curieux d’envisager sérieusement un avenir du (noble) jeu en posant son âme au milieu d’un ring... Il faudra un jour traiter de cette question sérieusement.

Sinon voila un petit blitz récent que j’aime bien

Il illustre les considérables vertus du gambit en partie de 3’ et du GBD en particulier.
Bien sur on n’analyse pas un Blitz... il s’apprécie dans son rythme, son harmonie sa logique propre.
Mais comme c’est bon de pouvoir profiter assez tôt de la colonne f en forme de boulevard.

Sinon un clin d’œil en direction de l’excellent Fil Filoche qui a valorisé rapidement cette vidéo dans laquelle Giri aurait bien pu prendre une paire de giffles aux alentours de 3’10.
Speak normal !!!!

En même temps les échecs c’est un combat trop cruel peut-être faudrait-il tout simplement l’interdire aux âmes sensibles...


Feu sur l’échiquier
Fallait pas boxer JOJO.
Rendez-nous DD !

A bientôt ici ou ailleurs.

info portfolio

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
8