Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > Ludwig von chip 2012.

Ludwig von chip 2012.

dimanche 15 juillet 2012, par Krusti

Bien, le CHIP est fini ?
Vive le CHIP !

Ronde I

Dans laquelle je justifie un forfait pour l’une des plus belles des raisons.

Grand jour je suis à Tours pour témoigner sur le registre de la mairie (pour être plus précis celui de la mairie annexe de Sainte Radegonde) de l’engagement de mon ami Stéphane pour Valérie et ceci sous les auspices de notre pote Nicolas, conseiller général de Tours Ouest et tout ça en présence d’un paquet de potes du 37.

JPEG - 272.6 ko


Betty Missboll ayant eu la bonne idée d’organiser une expo par là-bas j’y cours et j’en sors « modifié » [1]
Accessoirement je pose un taquet sur une magnifique acryllique...Et puis en soirée je picole. Cool, relax. Pas de mélange que du blanc la plupart du temps et avec des bulles assez souvent. Et du bon.

Ronde II

Dans laquelle il importe de justifier un Tours-Paris aprés la fête.

P’tain la casquette. J’ai « l’armée rouge qui défile dans ma tête » en prélude sans doute à mes rencontres des rondes 6 et 7 à venir. J’aurais du prévenir l’organisateur non pas d’une entrée ronde II mais plutôt ronde VIII....

Bref je me retrouve embringué dans un sale truc avec les noirs et le trait (heureusement encore...voir ci-dessous)

et je dois sacrifier à donf" pour tirer le 1/2 point (Da3+ ... Txb4+ etc etc) je m’en sors pas trop mal en fait je suis super content.
En même temps l’essentiel de la journée n’est peut-etre pas du coté de l’échiquier mais à la buvette. J’y découvre rien moins que le meilleur crudités-thon de la planète. Et j’en ai bouffé du crudités-thon depuis que je mange des sandwichs.
Qu’a de plus celui du CHIP ? Un truc jaune, ça doit être un zest de curry, résultat c’est une tuerie gastronomique. Gloire aux organisateurs de ce CHIP et aux tenancier de l’oasis.

Ronde III

Dans laquelle je prouve qu’avec l’âge on récupère moins vite congue.

Je suis dég’ du résultat et pas encore vraiment remis des bulles de champ’, ceci dit sans se chercher des excuses... :-((
Ci-dessous, alors qu’avec les blancs et le trait l’échange des tours me garantissait une bonne vieille nulle sans aspégic, je m’embarque vers le sacrifice du dernier pion... à pleurer...
Je prends officiellement la décision de me pendre sans délai.

Ronde IV

Au début de laquelle je décide que “la pendaison c’est pas mon truc alors j’ai différé”.

Je retrouve une sympathique connaissance du PUC. Partie tendue, je frôle la correctionelle et puis je m’en tire par le haut. Ci-dessous la fin de l’aventure. Je suis à 1,5 sur 3 rondes et je me réjoui.

Ronde V

Dans laquelle je me dis que tant d’effort pour un petit point...

C’est contre une Belfortaise que je bataille. Pour la deuxième fois mon GBD est détourné en défense Française... Maintenant la partie se déroule plutôt bien. Lentement bien mais bien. Ci-dessous capture du cavalier aprés Th4, en effet il est condamné à se clouer aprés la prise du pion en f2. Tour f1 sera sans pitié.

Ronde VI

Dans laquelle me revient cette terrible scène du landeau dans l’escalier.

D’Eisenstein à Ferrat... Pour moi Potemkine va bien au delà de la mythologie traditionelle...

Mon frère, mon ami, mon fils, mon camarade
Tu ne tireras pas sur qui souffre et se plaint
Mon frère, mon ami, je te fais notre alcade
Marin ne tire pas sur un autre marin

Ils tournèrent leurs carabines
Potemkine

Alors forcément quand je lis ce mot sur une feuille de match c’est des années de politico-historico-slavitude qui prennent d’assaut, via mon système limbique le siège de mes émotions. Se pourrait-il qu’un de ces joueurs soit le petits-fils d’un Karamazov ?

Mon adversaire mesure ma fébrilité psychologique puisqu’il en profite pour m’infliger une sévère défaite lors même que j’avais deux coups à jouer pour maintenir le sous-marin à flot (sic) et continuer à jouer au moment où, d’un coup rageur, il prend mon fou d3 avec sa tour sacrifiant ainsi apparemment la qualité (voir ci-dessous) avec un message subliminal genre « Tour imprenable si tu la prends j’te grille grace aux clouages multiples sur la diagonale b1 h7 ».
Totalement paniqué par l’assurance des blancs je disjoncte. Plutôt que de prendre et ensuite de doubler les tours je joue un gros coup d’merde.
De tout cela je m’apercevrais le soir...

Ronde VII

Dans laquelle je comprends qu’ils se sont ligués pour me faire payer d’avoir préféré la langue Polonaise.

De nouveau je rencontre un descendant des premières générations d’immigrants russes du début du siècle. J’me comprends. Le résultat va être le même. Une féssée. Mais la partie est intéressante. Mon adversaire s’engage avec Fou h6 (que je vois venir et maitrise) , sur mon petit roque, vu le clouage classique de mon pion g7 par sa dame.
Par conséquent je décide de la harceler ...on ne sait jamais.
Finir par Cavalier g6 n’est pourtant pas une bonne idée. Fritz est clair, si j’avais été un peu plus subtil et tenace, Fou h4 causait de très graves soucis aux blancs...
Mon adversaire viendra me confier la même découverte plus tard.
Gageons qu’avec ça il me considère comme un peu plus à craindre maintenant...;-)
(voir ci-dessous)


Oui mais voila...

Pt’ain les gars de Potemkine du CHIP je risque pas de les oublier !!!!

Ronde VIII

Dans laquelle je me dis qu’il faut pas trainer parce-que j’ai champagne à Alfortville ce soir.

Encore un GBD refusé... qui se transforme en caro-kann. Ci-dessous je viens de prendre en f7. Mon sympathique adversaire commet l’irréparable en prenant en d4. Adieu la dame Blanche. Il avait un coup de cavalier à jouer lui permettant de rester dans le match...

Ronde IX

Dans laquelle j’applique dogmatiquement les concusions de l’ouvrage de Vincent : « Renaitre par la nulle de combat ».

Pour terminer ce tournoi assez moyen je rencontre un 1710 avec les noirs. Défense Tchèque. Je ne vois pas venir sa dame en h4 qui menace mon Fou c5 ... que je me retrouve à défendre en urgence avec d4 acceptant la pénétration en h2.
Autant le dire je suis proche de la déprime...
Et puis je me dis que mon roi va se balader.
J’ai en mémoire (enfin dison que j’ai déjà vu) des parties de grand Maitre où le roi fait 4 fois le tour de l’échiquier alors je me dis que je vais bien finir par quitter les cases blanches et trouver un refuge du coté de ... d6 pour commencer ?


Les cases jaunes sont celles que mon King découvrira le reste de la partie. Mon adversaire a plusieurs fois l’occasion du KO, par chance il les loupe toutes (et je ne les vois pas bien non plus mais Fritz semble formel...). Je courbe l’échine et patiente
Une imprécision de sa part et à mon tour d’y croire un peu : Répétition de coups et nous concluons la nulle que nous ne signerons pas au salon....

Voila, finalement un tournoi positif avec quelques belles rencontres sur l’échiquier et de chouettes clin d’oeil sur les cotés ( ce qui n’est pas facile).

JPEG - 24.6 ko


A très bientôt donc ici ou ailleurs.

Notes

[1qu’est-ce que l’art sinon une machine à modifier notre vision du monde ?

11 Messages

  • Ludwig von chip 2012. 15 juillet 2012 20:09, par Dimitri

    En best-of, Arnaud en mode killer et le pauvre tee-shirt de Yann-Erlé !

    repondre message

    • Ludwig von chip 2012. 15 juillet 2012 20:15, par Krusti

      En effet, de plus j’ai une video où Julien S, Maitre FIDE, en fait autant avec son textile, à croire que la superstition est chez nous...
      Et je le comprends.
      Le chapeau est également un must... et il le sait bien notre yégonzo...
      :-)

      repondre message

    • Ludwig von chip 2012. 15 juillet 2012 22:03, par Nono

      Mode Killer Mode Killer... Je dirais plutôt un Nono en Mode Loser qui laisse son adversaire gagner un partie archie perdue :(

      Je me suis ratrappé sur la R9, je voulais montrer à Krusti comment je traite les adversaires qui me jouent des gambits :)

      repondre message

      • Ludwig von chip 2012. 16 juillet 2012 07:49, par Krusti

        J’ai une trace video de ta ronde 9 Nono... effectivement une Tuerie !!!

        repondre message

        • Ludwig von chip 2012. 17 juillet 2012 13:46, par Eric le Diemerophile

          Un bref moment, mais un plaisir certain !

          repondre message

        • Ludwig von chip 2012. 17 juillet 2012 18:26, par Nono

          J’ai reinventé le siberian trap que je ne connaissais pas (c’était la première fois qu’on me jouait e4 c5 d4...).
          Il était donc mat avant le 20e coup ou il échangeait sa dame contre un cavalier... :)

          J’ai pu voir après sur le Net que ma combinaison portait un nom !

          repondre message

          • Ludwig von chip 2012. 17 juillet 2012 19:34, par Krusti

            Le gambit Morra, je l’ai souvent joué quand je pratiquais e4 sur le web.
            Quand les noirs jouent bien c’est cher payé ce pion...
            Good job man !!! ;-)

            repondre message

    • Ludwig von chip 2012. 4 décembre 2012 17:21, par Alfred

      Pour la réalisation d’un communiqué de presse comme le votre, croyez-vous que wikipédia soit une source d’information en qui on peut faire confiance ?

      mutuelle


      mutuelle bnp paribas


      mutuelle santé 95complémentaire santé - mutuelle - mutuelle walcourt assurance santé loi madelin mutuelle santé 49

      repondre message

  • Ludwig von chip 2012. 21 juillet 2012 09:43

    Salut champion,
    Bravo ! En travaillant, c’est déjà beau d’aller au bout du Chip. Alors en plus gagner des points...
    Plus que 436, donc ;)
    A+
    Manouk

    repondre message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
72