Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > Premier Blitz Officiel au Canal.

Premier Blitz Officiel au Canal.

lundi 6 septembre 2010, par Krusti

Caroline m’a tuer !

C’était un vendredi, le 3 Septembre 2010 exactement.

Bien au dessus des soucis de la vie matérielle s’ouvre pour le joueur d’échecs le vaste domaine du Blitz et de l’action.

JPEG - 49.3 ko


Crédit photo, David Lapétina.

7 Rondes de 5’+ 3’’ cadence Bronstein càd sans possibilité d’augmenter son matelas de réflexion... :-O

Première ronde : (Noirs) Défense Française. Variante Oui Navet (OK c’est pas drôle).

Bien content de tomber sur le LapVin dés le premier tour. J’avais bien aimé la tension de notre dernière rencontre et je m’attendais à du beau jeu. Là, rapidement, du fait d’une sortie de route (CBd7 au lieu du souhaitable c5) et aussi d’une difficulté à rentrer dans ce timing nouveau pour moi j’explose. Tu m’le paieras >Vincent je sais que tu lis ce blog, numérote tes abattis !!!;-)

Deuxième ronde : (Blancs) Début d4 et après je sais plus.

Je rencontre David, le nouveau talent photo de ce début de saison (je vous invite à visiter son site . Je l’’avais déjà rencontré lors du tournoi fermé récent. Même type de combat, un début tendu et égal puis une imprécision et hop la balance penche du bon coté (le mien quoi). Il a pas d’chance avec moi David. :->

Troisième ronde : (Blancs) Début envisagé GBD... qui se transforme en Défense Française là aussi Winaver de l’autre couleur.

La partie démarre bien pour moi grâce à une grosse gaffe de Caroline qui me donne sa Tour. Je m’endors donc tranquille. En plus le temps s’écoule plus vite du coté noir. Bang !!! Derrière 2 interruptions électriques (que je relate pour la forme) et plusieurs petites gaffes de ma part ma position s’écroule et finalement je lui refile une tour sur la fin. J’ai rarement pris autant de soin à poser mes pièces à l’endroit même où mon adversaire souhaitait qu’elles soient (ça s’écrit comme ça ?). Cela n’enlève rien à la combattivité et à la ténacité des noirs sur ce coup. Mais quand même. Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr:-((

Quatrième ronde : (Noirs) Pas de souvenir.

Je crois que c’est à cette ronde que je rencontre Pierre-André. Je n’existe pas dans cette rencontre.

Cinquième ronde : (Blancs) Début oublié.

Très amusant, mon adversaire me connait avec le pseudo Krusti coté course à pied. C’est un membre des moustiques un petit club réputé pour sa convivialité. Ils s’entrainent du reste à Paul Valéry là où également en partie je préparais mes marathons. Réjouissant tout ça. On se marre bien avant de démarrer la partie et le salopiaud, en profite pour me mater. Mais voila bien une défaite qui pour être nette n’est en rien traumatisante pour autant.

Sixème ronde : (Noirs) Faudrait je prenne des notes.

Je reconnais mon adversaire, je l’avais vu s’inscrire auprès de Xavier un spécifiant qu’il était venu ici pour obtenir 1/2 point. A l’avant dernière ronde il était déjà heureux d’avoir largement rempli son contrat. Est-ce ceci qui me mis en confiance ? Moyennant quoi après 3 bulles il fallait que j’arrête la Bière et que je me reprenne un peu. Un match intéressant. Je remporte l’affaire sans écrasement.

Septième ronde : (Blancs) d4 - d6.

Je me souviens bien de ce match. Dernière ronde, mon adversaire, très sympa lui aussi, me fait croire qu’il me considère comme un joueur fort au prétexte très approximatif que j’ai 2 pts et lui 1,5. Derrière je perds une qualité dans les 20 premiers coups mais remonte patiemment. Finale sans doute nulle sans imprécision réciproque, mais sans attendre je lui propose le 1/2 point au moment où il ne dispose plus que de 8 seconde alors que je suis largement au dessus de la minute. Une manière détendue de clôturer ce tournoi.

J’ai toujours l’impression que mes victoires passent de justesse alors que mes défaites sont lourdes et sans ambiguïté... C’est assez préoccupant. :o)

JPEG - 329.5 ko

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
90