Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > La course à pied du Krusti > 10 Km au Marathon. > Semi-Marathon de Boulogne-Billancourt 2003.

Semi-Marathon de Boulogne-Billancourt 2003.

mercredi 12 novembre 2003, par Krusti


Putain de pluie….

Mais revenons d’abord à la veille….Kompay arrive de Tours en milieu d’après-midi avec un seul entrainement récent d’1 h10, mais surtout 15 jours d’abstinence tabac au compteur, ne plus fumer je connais je sens qu’il va le faire...…

Visite de Kéké (Bruno Sarre dans le civil)) au dîner, histoire de jouer la carte tourangelle à fond la caisse…

Avec le Buns nous nous retrouvons à 4 pour une bouteille de Cap Corse (Gloria A TE Erignac) 5 ans d’âge… qui se vide en un rien de temps, ceci avec le bon vin rouge du repas sera l’erreur de la soirée… Surtout pour ma pomme parce-que Kompay il s’en fout, sur 20 Km comme sur 10, maintenant, il sprint… Rira bien…

Bref sur la base d’un excellent Légume-saucisses le plan diététique se termine convenablement… Avant Minuit tous le monde au lit…

Mais, il avait eu une mauvaise nouvelle dans l’après-midi, après 3 jours de suite d’annonce d’un temps sans pluie sur l’île de France, les prévisions changent et vlan...

Dimanche matin 6h30 la nature m’appelle et je me réveille, tendant l’oreille vers ce bruit si caractéristique de la pluie contre les fenêtres. Il pleut grave. A 8 Heures nous sommes debout…. Kompay, décidément surprenant, se décide en confiance à suivre mes conseils et se tape 1/3 du Gatosport que j’avais acheté sans regarder le parfum, comme un con, (poire nougatine machin truc) que moi finalement après l’avoir gonflé sur les vertus de ce produit, que même que c’est Gillou qui me l’a conseillé, qu’il a fait Paris-Bres-tParis, et donc qu’en matière de diététique sportive etc etc…

Bref c’est bon pour le Kompay, degueu pour moi, aussi je reprends ma classique banane + Yaourt déconseillée formellement sur certains sites Web , encensé sur d’autre…

Mais je crois que je vire un tantinet superstitieux, car c’est ce que j’avais mangé pour les 20 Km de Paris et je trouvais que ça m’avait pas mal réussi. Arrive le Marty. Nickel en forme… Un peu bouleux de pas pouvoir se taper Angleterre France en 1/2 de la coupe du Monde… Mais bon finalement ...

Les puces sont fixées aux pompes, le bun’s accompagne son brelan de coureur sous une pluie persistante à l’hôtel de ville…. Photo… puis démarrage.

J’ai placé mes deux nouvelles genouillères noires et c’est là que réside mon inquiétude… Genou droit ! tiendra ? tiendra pas ?

C’est le départ sous la pluie… Entre 2 000 et 3 000 personnes… on démarre tranquille et ça le fait … Nous sommes 3 potes au départ et je réalise qu’avec ce temps de merde, s’il n’y avait pas mes deux amis, je re-plongeais sous la couette. Le peloton est dense et puis bientôt un peu moins. Le Marty sent qu’il va accélérer, le bras sur l’épaule il m’embrasse fraternellement sur la tempe, il est plus grand que moi c’est net… « Bon courage et à tout à l’heure ».

Kompay et le Marty devant, je réalise que mes pompes sont des éponges, ça fait vraiment bizarre, pas agréable du tout, sacrée putain de fausse note que cette pluie dense et continue.

Heureusement, il y a une certaine ivresse à courir ce genre de compétition, sinon rien ne peux amener à se lever tôt le matin, à s’inquiéter au préalable pendant plusieurs jours, pour courir trempé de la tête aux pieds et là c’est à prendre à la lettre…

Le tracé est curieux, après un départ du centre de Boulogne (Hôtel de ville) une première boucle vers Billancourt, le sud donc,Renault, TF1 puis on remonte un peu en ville , on retourne vers les quais, direction Bois de boulogne et là, déjà, on retrouve en sens inverse les plus rapides qui eux redescendent du point le plus septentrional. Je cherche des yeux mes 2 potes, je croiserai Kompay, nous nous saluons chaleureusement et je vois dans ses yeux qu’il s’inquiète de ma course… Il m’a l’air en forme le bougre, et bien devant…

Le Marty ? Pas vu. De toutes façons la prochaine fois que je croiserais Laurent, ce sera quand il sortira de ma douche !!! Car à l’arrivée on va se paumer et nous rentrerons à la maison pensant qu’il nous attend, je repartirai dans Boulogne-centre en Scooter le chercher etc etc….

Km 9, un panneau indiquant la synagogue de Boulogne et j’ai une pensée pour l’antisémitisme qui renaît un peu partout en Europe et ailleurs, je pense particulièrement à l’attentat en Turquie et, de fil en aiguille, je pense à mes amis du Jeudi Soir, qui ne savent pas à quel point mon aventure silencieuse est féconde... pour nous tous par conséquent, je l’espère et je l’imagine...

D’ailleurs dans la course à pieds, j’aime également ce coté « courir dans le silence »…

Km 13, dans la descente vers Billancourt, un organisateur ne pensant pas à mal j’imagine, nous annonce : « Bientôt la voiture balais ». Je suis déprimé quelques secondes. Certes je ne cours pas très vite mais je ne suis quand même pas sur la base d’un 2h30, durée limite théorique de la course !!! De plus il y a encore quelques dizaines de coureurs derrière moi…. Non, il disait ça pour deconner…

Je me force un peu à boire aux ravitaillements, résultat au KM 13 premier arrêt pour pisser…

Km 15, je reprends un peu de flotte, pas grand chose, et re-belote, un peu avant le Km 16 : 2° Arrêt pour les mêmes raisons… Il y aura un 3° arrêt peu avant le Km 20 (mais là il n’y aura plus d’arbre nous serons dans la ville et bon... bref.... il pleut... il n’y a personne... un parterre de fleurs fera l’affaire…)

Au Km 16 je prend ce qui s’appelle un « coup de fouet » les tubes de « glucides » ultra-concentrés que les marathoniens consomment au Km 35... soi-disant… Je me retourne et je vois un camion qui remonte, un camion avec un Gyrophare Orange bref quelque-chose d’officiel… Je pense à mon couillon et à son gag à deux balles sur la voiture balais.. En fait non c’est bien un véhicule officiel mais c’est le nettoyage des points de ravitaillements qui démarre..

Je croise mon bun’s, plusieurs fois, qui se dépense sans compter pour me photographier. Trop fun. Quelle chance j’ai...

Dernier Km suite à un tournant, longue ligne droite pénible mais on m’annonce qu’au feu au fond à droite c’est terminé… Je mate un horodateur il est midi largement passé… quelques mètres avant l’arrivée mon kompay est là, sous sa cape en plastique, nous nous frappons dans les mains et c’est gagné… J’apprends qu’il a bouclé le tout en 1h50 !!, Laurent en 1h59 ! Je suis personnellement sur 2h14 mais j’ai fini…

Une de plus. Mon premier semi et ma troisième course au dessus de 20 Km… Un petit goût de liberté…

Nous retrouvons Céline, ses 3 petits, et on pique-nique à l’amitié, Bun’s a assuré grave pour l’organisation.

Le Gilou nous téléphone, il n’est jamais loin quand ses amis sont dans l’effort, le Bubu est dans le quartier, chez Kad, notre prestation doit donner lieu à une nouvelle tournée j’imagine..... :=)






Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
15