Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > La course à pied du Buns > Semi-marathon de Varsovie 2009 (PL)

Semi-marathon de Varsovie 2009 (PL)

dimanche 29 mars 2009, par Buns

Semi-marathon de Varsovie. 29 mars 2009. temps : 1h44’03"

Krusti a passé, à un moment de sa vie, beaucoup de temps en Pologne, du coup moi aussi !
Retour à varsovie aprés 10 ans d’absence par le biais de la course à pied.

la météo au final a été tip-top : période de redoux et pas vu la pluie annoncée, à la place de jolies éclaicies.

Le départ est situé dans un décor agréable,à deux pas de la place Zamkowy où je m’échauffe tranquillement.
Le départ est trés fluide et sans bousculade, ça change.
Avant la fin du 1er kilo, je sais que les choses ne vont pas être si faciles que cela : les mollets sont lourds
(trop de marche à pied hier ? pas facile de concilier cap et tourisme).
Je m’applique à respecter les puls : pas facile non plus, la bataille est permanente.
Aprés 5 km de ballade dans le centre, direction rive Droite, on passe la Vistule, que l’on longera quelques kilomètres .
Le public est trés trés discret. Je maintiens mon allure mais contiens le cardio difficilement.
Vers le 10é kilo retour rive gauche avec les encouragements de Krusti sur le pont.
Le ravito avant le 12e se passe moyennement bien, puisque le verre en plastique m’explose dans le pif
(savais pas que j’avais une poigne de Hulk !) : demi-tour pour récupérer un autre verre car j’ai soif et je crains un peu la crampe avec mes petits mollets tout durs.
Les 5 kilos suivants nous entrainent dans une partie sud moyennement passionnante. J’essaye de rattraper le temps perdu au ravito :
j’applique la méthode de Brinouille et de ses petits défis persos : bon c’est plus difficile car y’a pas beaucoup de filles, je dois cavaler pas mal.
Je perds de vue le cardio.
Aprés le tunnel et sa montée pour en sortir, les choses deviennent difficiles (16-17éme kilo), même avec les paroles rassurantes de Krusti
(il a trés bien repéré le parcours, on se verra 4 fois).
Pas de fin en mode carburation en vue. Les derniers centaines de mètres seront quand même douloureux.
Temps réel : 1h44’03« (officiel 1h44’56 ») et je suis fatiguée comme si j’avais passé une nuit blanche.
Jolie ballade, bien moins stressante qu’à Paris.
Bon maintenant repos et réajustement de la mécanique prévue Vendredi (Rv Chiro).

info portfolio

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
109