Contact Webmestre krusti.net@krusti.net et Twitter pour suivre sur FB... FaceBoucs
Accueil > > Un tournoi psychédélique !

Un tournoi psychédélique !

lundi 5 mars 2012, par Krusti

Non vous ne rêvez pas il sera bien question d’échecs et pas d’un hommage à Franck Zappa.
Ceci dit qui n’a pas vu 200 Motels n’a qu’une perception approximative de ce que furent les années 70 (et de la nécessité Ô combien impérieuse de s’en extraire).

Direct sur la ligne 8, station St Sébastien Froissard et hop sortie rue Froissard justement. On passe devant l’institut des pauvres et vlan nous voila dans le plus beau quartier de la rive droite.

Bienvenue au village.
Les gens y sont beaux, ils le savent, mais ils ne portent pas (encore) de numéro.

Direction la ronde 1, rendez-vous 10h00 du matin ce qui est carrément du luxe.

La Mairie du III° arrondissement, dans son infinie sagesse ou bien au terme d’un pari perdu, on ne le saura jamais, a refilé les clefs d’une partie de ses salles du 1° Etage à l’excellent Yann Datessen qui y
organise le premier tournoi de l’Echiquier de Paris. Bonne pioche.

6 rondes sur 3 jours, une réussite à tous les niveaux et un format idéal. Pas besoin de se lever aux aurores, pas besoin de rentrer la nuit tombée. De la rigueur dans l’organisation sans la rigidité d’où parfois née la tension.
Bien.
Venons en aux litiges maintenant. Litige perso bien sur.
Ma trajectoire dans ce tournoi sera assez désagréable pour les 2/3 du parcours. Rien que ça.
Heureusement l’histoire se terminera bien et même avec un solde Zélo positif mais.. c’est vraiment pas passé loin...
-1938 -1857 -1865 -1541 +1632 +1536

Le Nautilus prépare sa submersion.

C’est un jeune (1938) « connu » que je rencontre à la première ronde et il terminera rien moins que 3° du tournoi. Sans être écrasé dans l’ouverture je ne vais jamais vraiment voir le jour dans cette partie. En permanence la pression va être palpable et c’est très pénible.
Détail amusant toutefois, en désespoir de cause je place ma dame en a5 (voir ci-dessous) histoire de menacer presque pour rire un mat en un avec De1. Aprés quelques secondes de reflexion mon adversaire prend sa dame, la déplace en c2, stabilise la pièce sans la lacher pendant 2 ou 3 secondes (j’ai beaucoup de mal avec cette pratique ... mais du coup je n’en crois pas mes yeux) et file ensuite la positionner en e2.

Le Nautilus craint une voie d’eau.

Je joue ensuite contre Viktor (1857) un adversaire m’ayant déjà battu à 2 reprises. Cette fois j’ai les blancs et, est-ce que ce n’est pas ma phase de régime only-proteïnes qui me fait défaillir ? Je loupe dans l’ouverture (voir ci-dessous) le simple e5 qui compexifie je crois grandement les affaires des noirs.

Mon adversaire sacrifiant une tour en fin de match pour m’achever se mettra à trembler répétant à l’envie « Prix d’beauté » « Prix d’beauté » « Prix d’beauté » s’apercevant sans doute de la finesse de mes traits.

Le Nautilus ne répond plus.

Le samedi matin je vais jouer un peu plus de 3 heures contre un 1865. Pour une cadence 60’ + 30’’ ça commence à faire beaucoup. D’autant plus que je vais passer un max de temps en Zeitnot (à partir du 25° coup en fait), m’offrant même le luxe, dans une position qui n’est pas déséspérée, d’appuyer sur la pendule avec la derniere seconde au compteur ce qui fait tout drôle !

Bref je loupe ma chance, me semble-t-il, ici (toujours cette croyance stupide qu’une dame vaut toujours plus que 2 tours...).
Dxe1 Txe1 Txe1 Rh2 Te8 avec à suivre Fe5+... Fxg3...

Visionnage de la partie de la ronde 3 sans téléchargement.

L’armateur du nautilus vend ses actifs à Costa Croisières.

Je rencontre ronde 4 un sympathique adversaire légèrement moins bien classé que moi (1541). Il semble amateur d’ouverture rare (c6, d6, b5 )... Je trouve le moyen de laisser un cavalier en prise en jouant d5.

Prélude à une enfilade Dame Tour à venir. Je touche le fond.

Le nautilus retrouve force et vigueur.

Le dimanche matin aprés ces 4 bulles je ne me rends pas à Bobo-Center le coeur léger. Je croise Guizmo qui sort, avec son pote de Grenoble, d’un bar à vins ouvert toute la nuit dans lequel ils l’ont surement passé ;-) .
Je me dis que l’an prochain je ne mélangerai pas “Dukan” et “Tournoi” pour accéder à sa table à laquelle j’étais sympathiquement invité cette année.
Nous causons compét’ et convenons ensemble que dernier et seul dernier n’est pas une position dans le classement qui convient à mon rang.
Nous théorisons un peu sur l’intérêt de faire comprendre à la génération montante QUI doit rester maitre du vaisseau.
Résultat le 4 mars restera désormais une date à fêter car je vais prendre 2 points avec 2 mats sur l’échiquier.
Ça commence par la rencontre contre Léo M (1632) qui vient de remporter le Tournoi De blitz International catégorie avenir. Il a 11 ans. Peu regardant sur la thésaurisation des pions il m’en file un gratos relativement rapidement. Ensuite je ne lache pas l’affaire sentant que mon heure est venu, enfin disons la sienne.
Pas d’abandon dans cette tranche d’âge tant pis on mangera en retard.

Visionnage de la partie de la ronde 5 sans téléchargement.

Le nautilus ressort le périscope.

C’est Alexander(1536) mon camarade de Critérium Cavalier qui constituera le déssert de ce tournoi. Dés le début je déroque son roi pour lui offrir un petit voyage sur l’échiquier. Mat rapide. Avec en prime un 26e coup de fou particulièrement inutile seulement joué, si ça se trouve, pour le vice :o).

Visionnage de la partie de la ronde 6 sans téléchargement.

Bilan échiquéen une perf Fide à 1605 et 4 points supplémentaires je crois bien. Pas de quoi sortir le Champomy mais pas mécontent du sauvetage en fin de tournoi le Krusti.

La vraie vie en société.

On peut croire totalement associal le joueur d’échecs.
Il n’en est rien.
Ce n’est pas parce que l’on pense Pion, Cavalier, Tour, sacrifice, Ouverture, Mat, Pat etc etc à longueur de journée et même de nuit que l’on perd pour autant son statut de citoyen.
C’est d’ailleurs en tant que tel que j’interviens maintenant pour colorer, une fois n’est pas coutume, ce billet d’un trait politique.
Au moment de quitter cette magnifique Mairie quelle ne fût pas ma surprise de tomber sur un vol avec effraction dans l’enceinte même de ce périmètre sacré qu’est la cour de récré. En fait la cour de l’entrée.
Voir ci-dessous.
Cette double paire de délinquants, sans doute rassasiés de produits halal volés à la cantine de l’école publique d’un arrondissement vendu à l’Antifrance était manifestement en train de démanteler un jeu d’échec propriété de la collectivité, le démontant pour, sans aucun doute, le refourguer dans un pays où le cours de la case est à la hausse !!!
Je n’ai du qu’à ma réactivité légendaire de pouvoir constituer cette pièce photographique que j’espère recevable par un tribunal, s’il en reste un qui n’est pas corrompu.

Bon j’ai flouté parce que j’ai un peu les jetons des représailles.

VIVE LA FRANCE !!!

A bientôt ici ou ailleurs.

info portfolio

8 Messages

  • Un tournoi psychédélique ! 5 mars 2012 18:10, par Buns

    Bah Dis donc le Krusti, t’aurais pas bullé pendant 2 jours par hasard ? ;o)

    repondre message

  • Un tournoi psychédélique ! 6 mars 2012 10:54, par Manouk

    Quatre bulles et même pas mal, quel monstre. Bravo pour ce finish !
    Et te voilà donc reparti pour une série de parties sans défaite : on est à 2 ;)

    repondre message

    • Un tournoi psychédélique ! 6 mars 2012 13:24, par Krusti

      J’ai l’impression, mais ce n’est qu’une impression peut-être, d’avoir beaucoup appris en ne ramenant rien de la 3° ronde alors que je joue une finale égale et que j’ai à un moment un pion d’avance.
      Et je viens de comprendre soudainement pourquoi dans les livres d’échecs pour nenfants on compte 9 pour la Dame et 5 pour la Tour dans les histoires à la con sur la valeur brute des pièces ... :-(
      Sinon ma victoire ronde 5 mettait un terme à un cycle de 7 défaites... il était temps. :-)

      repondre message

      • Un tournoi psychédélique ! 8 mars 2012 19:39, par Guizmo

        Hello Krusti,

        Pour en revenir à la partie 3, (en regardant ta partie du coin de l’oeil de mon échiquier) je pense que Dxe5 sans Dc5+ était meilleur puisqu’il n’y avait pas Te3 en fin de variante (sinon Fd4), qu’est ce qu’en dit ?

        Amicalement.

        repondre message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
107